Laurent Mercadal (Koopa), journaliste amateur depuis 2004. Professeur en geekologie et Militant vidéoludique.

Test : Infamous Second Son – PS4

22 juillet 2014 Koopaskull 1 Comment

Infamous Second Son avait pour rôle de sauver la PS4 d’un désert vidéoludique sur sa fenêtre de lancement, moi même j’ai craqué ne connaissant même pas la série qui a débuté sur PS3 avec deux premiers épisodes. Sucker Punch nous propose ici un épisode à part qui raconte la banale histoire d’un graffeur, Delsin Rowe.

Déjà je vous préviens de suite, je ne suis pas fan à la base de ces jeux en monde ouvert qui lorgnent sur le bac à sable et la facilité doublée de la fainéantise des développeurs à construire une vraie histoire. Je m’explique, Infamous Second Son est le genre de jeu où l’on te lâche dans un grand espace – ici une ville – qui est rempli de quêtes en tout genre : éliminer ceci, récupérer cela, le tout avec un fil rouge en guise de mission principale. Et là y’a deux choses qui se passent dans ta tête. Soit tu accroches à fond à l’ambiance, l’environnement, le gameplay et te voilà parti pour finir le jeu à 100% même si tu dois faire 10 aller-retour pour cueillir des champignons. Soit tu n’accroches pas au style et tu vas vite fait bien fait plier l’histoire principale en loupant 70% des missions annexes qui composent la base du jeu. (D’autres jeux utilisent ce système de monde ouvert avec cache misère de missions annexes comme Assassin’s Creed, Far Cry, Skyrim, GTA, Watch Dogs…ect )

Le jeu ne révolutionne rien et n’inspire pas à proposer de nouvelles idées mais il fait son job, son job de jeu sympa et fun !

Bref, je ne suis pas fan du tout de ce concept là car ça survole trop rapidement le scénario, les quêtes annexes ne vous apportent rien de plus pour la mission principale. (exemple dans un Zelda, tu fais une quête annexe complexe pour récupérer une nouvelle épée par exemple, ou bouclier dans le dernier épisode) Malgré tout ça, j’ai quand même accroché au jeu au point de le finir à 100% ! Disons que le jeu propose tout de même une bonne sensation de liberté couplée à une sensation de puissance (Un peu comme Prototype 2 que j’avais bien aimé), le fait d’avoir des super-pouvoirs c’est quand même super la classe. surtout que le jeu est très beau, les effets de fumées, de particules, de poussières sont particulièrement bien soignés. Sans oublier une très bonne VF dont celle du héros doublée par Donald Reignoux la voix de Harold dans le film d’animation Dragons. (Oui, oui vous ne verrez plus Delsin Rowe comme une racaille grâce à moi ^^)Et bien sûr l’action non-stop contre les forces de la DUP (Department of Unified Protection) qui vous en feront baver à coup de pierre dans la gueule.

Seul souci qui vient entacher l’action le trop peu de pouvoir, seulement 4… assez maigre pour diversifier le gameplay surtout que la ville (Seattle) est assez vaste du coup on a même tendance à garder un seul pouvoir durant 80% du jeu pour aller plus vite.

#avis#delsin#infamous#jeu#ps4#review#second#son#sony#test

Previous Post

Next Post

Comments

  1. karahhi
    27 juillet 2014 - 02:45

    Perso kiff total, le jeu exploite parfaitement la console, malgré quelques bugs (dont un qui avait bloqué ma première partie à 99%…) je demande pas mieux, son seul défaut pour moi reste la durée de vie (platine faisable en +/- 15h pour dire).

Laisser un p'tit commentaire ça fait plaisir ;)